OBSÈQUES DE ROSINE SOGLO : ALERTE A LA TOMBE BUISSONNIÈRE !


Alerte à la tombe buissonnière ! 
Alors qu’on souhaite à mémé que son âme repose en paix, difficile pour l’heure de savoir où son corps reposera.
Si le Bénin avait un panthéon, pour inhumer ses illustres disparus, la question ne se poserait pas de savoir si Rosine Soglo y à sa place.
Mais on n’en demande pas tant à l’heure actuelle. Les Béninois s’interrogent : y aurait-il agò ? Va-t-on prendre des pagnes ? Où auront lieu les beuveries et les ripailles qui vont avec tout bon agò ?
Et sur un air plus sérieux : Rosine Soglo aura-t-elle droit à des hommages nationaux ? Est-ce que Lehady fera son hardi pour venir enterrer sa mère ?
Les questions ne sont pas vite répondues !
Autour des restes de l’amazone, les rumeurs montent.  Et ça ne sent pas bon.  Il parait que ce n’est pas en terre béninoise que reposera la mémé nationale. Togo, Côte-d’Ivoire, ou même France, les paris sont lancés.  Et les croquemorts béninois grincent des dents. Leur arracher une si précieuse cliente, à cause de la politique !
Oui, ce serait la politique de l’exclusion qui conduirait à celle du tombeau vide.
Et ça n’arrange personne. Ni le gouvernement béninois qui sera accusé de n’avoir pas assez fait pour rendre hommage à l’ancienne première dame et doyenne d’âge de l’assemblée nationale ; ni la famille Soglo qui sera pourfendu pour avoir empêché tout un pays  de noyer sa mémé dans une rivière de larmes.
Et pendant que les supputations de toutes sortes montent, le  chemin qui mènera la patriarche à la tombe, ne fait que se rallonger. C’est la tombe buissonnière !

Désy Ray